Appel urgent des premières victimes

01Je suis choqué par ce que je viens d’apprendre: alors que les lobbies des énergies fossiles seront surreprésentés aux négociations de Paris pour le climat, les petits pays insulaires, grignotés par l’océan et premières victimes du changement climatique, pourront à peine financer la participation d’une poignée de délégués! 

Si nous nous rassemblons maintenant, nous pouvons les aider à envoyer à Paris une équipe solide qui se battra pour la survie de leurs peuples. 

Les conférences pour le climat sont bien trop souvent dominées par les plus grands pollueurs, qui retardent toute avancée et sabotent les accords dont nous avons besoin pour sauver notre planète. Pour que le monde reprenne conscience des enjeux et de l’urgence d’agir, nous devons faire entendre la voix des pays situés en première ligne, déjà frappés de plein fouet par des cyclones géants et par la montée du niveau de la mer. 

Ce rendez-vous est une incroyable opportunité d’obtenir un accord mondial sur le climat. Si leurs voix ne se font pas entendre cette fois-ci en salle de négociations à Paris, nous serons, ainsi que les générations futures, les grands perdants. 

Nous pouvons y arriver: notre mouvement est suffisamment fort pour lever les fonds nécessaires et faire venir ces délégations au Sommet, puis amplifier leur message grâce à une équipe de campagne dédiée. Si nous sommes tout juste 70 000 à faire un don, nous pourrons nous assurer que ces pays ne soient pas sacrifiés. Faites un don maintenant et faisons en sorte que leur appel au secours résonne durant le Sommet:

Ces îles sont littéralement en train d’être englouties sous les eaux. C’est profondément injuste: elles sont parmi les États ayant le moins contribué au réchauffement. À moins d’agir maintenant, elles pourraient être rayées de la carte pour toujours, et leurs habitants devront se résoudre à abandonner leurs terres. 

Les négociations de Paris sont déterminantes. L’avènement ou non de ce scénario catastrophe dépend de l’accord qu’adopteront nos dirigeants. Il est crucial de faire en sorte que des représentants de ces communautés participent aux discussions, et de faire résonner leurs cris d’alerte. Si chacun d’entre nous participe, nous pourrons:

  • Renforcer les délégations officielles: financer la venue de représentants des pays les plus vulnérables à Paris pour tenir tête aux pollueurs.
  • Faire entendre les voix qui comptent: nous assurer que les leaders des communautés directement touchées par le changement climatique puissent raconter leur histoire, depuis les représentants des îles du Pacifique qui pourraient voir leur pays disparaître, aux chefs indigènes protégeant l’Amazonie.
  • Promouvoir un accord solide et contrer les bloqueurs principaux: financer une équipe d’Avaaz dédiée qui réagira rapidement, lancera des campagnes en temps réel tout au long du Sommet pour qu’un accord ambitieux soit adopté, et organisera chaque jour une action médiatique pour dénoncer les pays qui menacent l’accord.

Il est fort possible que Paris soit le Sommet de la dernière chance pour nombre de ces pays vulnérables. Le gouvernement de Kiribati a déjà commencé à acheter des terres aux Fidji pour que ses habitants aient quelque part où aller lorsque leurs îles natives seront avalées par l’océan. Mais la catastrophe climatique n’est pas inévitable si les voix des plus vulnérables sont enfin entendues. 

Les experts disent que les chances d’aboutir à un accord nous débarrassant des énergies fossiles pour de bon sont aujourd’hui meilleures que jamais. Mais pour nous en assurer, nous avons besoin que l’appel de ceux qui savent ce qui nous attend soit porté haut et fort. 

Faites un don pour donner une voix à ces pays, et les préserver de l’oubli climatique: 

Nous avons rassemblé des leaders autochtones pour qu’ils se battent ensemble pour l’Amazonie, nous sommes venus au secours des victimes des désastres climatiques dans les Philippines, et nous avons aidé le peuple Maasai à défendre ses terres ancestrales. Si nous nous unissons aujourd’hui, nous pouvons obtenir un accord qui empêchera des pays entiers de disparaître! Ce Sommet pourrait engager le monde sur la voie d’un futur plus sûr, alimenté par les énergies renouvelables; c’est l’étape la plus importante que nous pouvons franchir vers un monde meilleur.

Avec espoir et détermination,

Iain et toute l’équipe d’Avaaz

Sources:

Face à l’élévation du Pacifique, Kiribati achète 20 km2 de terre refuge aux Fidji (Le Monde) 
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/14/face-a-l-elevation-du-pacifique-kiribati-achete-20km2-de-terre-refuge-aux-fidji_4438266_3244.html

« La COP21 ne doit pas décevoir les petits pays du Pacifique » (Polynésie 1ère)
http://polynesie.la1ere.fr/2015/10/15/la-cop-21-de-doit-pas-decevoir-les-petits-pays-du-pacifique-declare-fritch-paris-296389.html 

Désarmés face à la mer (Reportage photos – Libération)
http://www.liberation.fr/planete/2015/10/17/desarmes-face-a-la-mer_1405549

COP21: quels sont les véritables enjeux? (Metronews)
http://www.metronews.fr/info/cop21-quels-sont-les-veritables-enjeux/mojp!BAJUyPVEBhOT/ 

Climat: l’urgence absolue pèse sur la reprise des négociations (Les Échos)
http://www.lesechos.fr/paris-climat-2015/actualites/021416075179-climat-lurgence-absolue-pese-sur-la-reprise-des-negociations-1167073.php?6YVA8WylTZFVvtx2.99

Cop21: selon l’ONU, un engagement des États permettrait de limiter le réchauffement à 2°C (Le Temps)
http://www.letemps.ch/sciences/2015/10/30/cop21-selon-onu-un-engagement-etats-permettrait-limiter-rechauffement-2degc

Climat: le G7 prend ses distances avec les énergies fossiles (L’Express)
http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/climat-le-g7-prend-ses-distances-avec-les-energies-fossiles_1687520.html

Vous aimerez aussi...

Translate »