Climat: un rapport embarrassant pour la Maison-Blanche

« C’est une situation risquée, commentait lundi dans le journal le chercheur Michael Oppenheimer, qui n’a pas participé à l’étude. « C’est la première fois qu’une analyse des changements climatiques de cette ampleur est publiée sous le gouvernement Trump, et les scientifiques vont surveiller très attentivement la façon dont il réagit. » Mardi, la porte-parole de la Maison-Blanche a déclaré que celle-ci « étudiait » le document et qu’elle ne le commenterait probablement pas avant sa parution, prévue pour cet automne.

La document mis en ligne est une version préliminaire du rapport, qui circule depuis janvier. Il lui manque l’approbation officielle des 13 agences gouvernementales. L’une d’elles, l’Agence de protection de l’environnement (EPA) est dirigée par un climatosceptique, Scott Pruitt, qui a déjà déclaré que le dioxyde de carbone ne contribue pas de façon significative au réchauffement climatique. Plusieurs autres membres hauts placés du gouvernement sont des climatosceptiques affichés et fiers de l’être (voir cette liste partielle).

Entre autres choses, le rapport souligne que la température moyenne des États-Unis a augmenté anormalement vite depuis 1980 et que les dernières décennies ont été les plus chaudes depuis… 15 siècles. Et que même si les humains cessaient immédiatement d’émettre des gaz à effet de

...

La suite...

....

Lien source - http://www.sciencepresse.qc.ca/users/132/rss.xml -

- Catégorie - Agence Science Presse

Vous aimerez aussi...

Translate »