Couche d’ozone: des signes de violations du traité interdisant les CFC

Les mesures de ce produit appelé CFC-11, effectuées sur des sites isolés, dont l’Observatoire Maura Loa à Hawaï, montrent que la source de cette nouvelle pollution pourrait venir d’Asie de l’Est.

«Le taux de diminution dans l’atmosphère du CFC-11 a été constant de 2002 à 2012, et a ralenti d’environ 50% après 2012», explique l’étude publiée mercredi dans la revue Nature. «Les preuves suggèrent fortement des émissions de CFC-11 en hausse dans l’est de l’Asie après 2012».

En 1987, un accord international, le Protocole de Montréal, avait été signé pour supprimer progressivement les gaz CFC (utilisés dans la réfrigération et les aérosols), responsables du fameux «trou» dans cette couche gazeuse protégeant la Terre de rayons qui provoquent cancers de la peau, dégâts oculaires et immunitaires.

Au maximum de son déclin, à la fin du XXe siècle, la couche d’ozone avait diminué d’environ 5%. Aujourd’hui, le «trou» au-dessus du pôle sud montre des signes clairs de rétablissement.

«La couche d’ozone reste sur la bonne voie pour un rétablissement d’ici le milieu du siècle», a réagi le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) dans un communiqué.

«Mais l’augmentation continue d’émissions mondiales de CFC-11 va mettre ces progrès en danger», a-t-il ajouté, appelant à «identifier les

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/241.xml -

- Catégorie - La Presse.ca

Vous aimerez aussi...

Translate »