De moins en moins d’inspections pour les sols contaminés

La Presse révélait en juin qu’aucune accusation criminelle ne serait portée contre les suspects identifiés au cours du projet Naphtalène, une enquête policière qui avait mis au jour une organisation criminelle infiltrée au sein de l’industrie de la décontamination depuis 2015, notamment par l’entremise d’anciennes relations des Hells Angels.

Les suspects proposaient des prix imbattables et allaient déverser les sols contaminés illégalement à la campagne plutôt que de les envoyer dans un site accrédité. La police avait découvert plus de 80 sites pollués. Plusieurs sources policières et du milieu des affaires confirment par ailleurs que la situation se poursuit de plus belle.

La ministre de l’Environnement elle-même s’est dite « écoeurée » par la situation et a dénoncé à plusieurs reprises la présence du crime organisé dans le marché ces derniers mois.

4000 INSPECTIONS DE MOINS PAR ANNÉE

Or, au moment même où le crime organisé exerçait une pression sur le marché, les inspections et enquêtes du Ministère pour lutter contre les infractions diminuaient de plus en plus.

Des chiffres obtenus par La Presse grâce à une demande d’accès à l’information démontrent que le nombre annuel d’inspections sur le terrain par le ministère de l’Environnement a diminué de 23 % entre 2011-2012 et 2017-2018. Ces inspections concernent le respect

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/241.xml -

- Catégorie - La Presse.ca

Vous aimerez aussi...

Translate »