Des multinationales refusent de dire d’où vient leur huile de palme, dénonce Greenpeace

L’huile de palme est présente dans de nombreux produits — des biscuits aux cosmétiques en passant par le biocarburants — et sa production contribue à la déforestation des zones tropicales, menaçant des espèces comme le tigre de Sumatra et l’orang-outan.

Seize multinationales parmi les plus grands noms de marques de produits de consommation courante ne sont pas en bonne voie pour mettre fin à la déforestation via leurs chaînes d’approvisionnement d’ici à 2020, malgré leurs promesses en ce sens, affirme Greenpeace dans un rapport.

L’ONG avait demandé en janvier dernier aux multinationales de révéler les détails sur leurs approvisionnements en huile de palme, et la moitié seulement des grands groupes concernés avait accepté de dévoiler ces informations.

L’autre moitié, incluant des multinationales comme Ferrero, Hershey, Kellogg’s, Kraft Heinz, Johnson Johnson, PepsiCo, PZ Cussons et Smucker’s, a refusé, ajoute Greenpeace.

« Les marques ont promis maintes fois de mettre fin à la déforestation d’ici à 2020. Alors qu’il reste moins de deux ans, elles ne sont plus en mesure » d’y arriver, a déclaré Kiki Taufik, responsable de la campagne contre la déforestation en Indonésie pour Greanpeace Asie du Sud-Est.

« Certaines, telles Nestlé et Unilever, se sont prononcées clairement là-dessus. D’autres, parmi lesquelles PZ Cussons, Johnson

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/241.xml -

- Catégorie - La Presse.ca

Vous aimerez aussi...

Translate »