Direction du NPD: Guy Caron ouvrirait la porte aux réfugiés climatiques

Son plan, dont La Presse canadienne a obtenu copie, inclut une taxe sur le carbone, des investissements importants pour la production d’énergies renouvelables, l’ajout de tarifs douaniers sur les importations et l’accueil de réfugiés climatiques. Il se décline en 11 points.

À l’instar de deux de ses adversaires, Guy Caron propose de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30 pour cent sous les niveaux de 2005 d’ici 2025, soit cinq ans plus tôt que ce que prévoit la cible actuelle du Canada.

Jagmeet Singh et Niki Ashton proposent aussi cette cible de réduction des émissions de carbone plus ambitieuse.

Pour atteindre cette nouvelle cible, Guy Caron imposerait une taxe fédérale sur le carbone de 50 $ la tonne dès 2020, qui augmenterait progressivement pour atteindre 100 $ en 2025, puis 150 $ en 2030.

Cette taxe sur le carbone serait accompagnée de tarifs douaniers sur les importations en provenance de pays où le prix sur le carbone serait inférieur ou inexistant. Ces revenus serviraient à financer des baisses d’impôts pour les exportateurs canadiens dans l’espoir de préserver leur compétitivité sur les marchés mondiaux.

«Nous ne voulons pas donner un avantage indu aux industries canadiennes, se défend-il. Nous voulons nous assurer qu’elles ne soient pas désavantagées

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/241.xml -

- Catégorie - La Presse.ca

Vous aimerez aussi...

Translate »