Un traitement montréalais pourrait être utile contre l’autisme

« Nous sommes les premiers à montrer que la metformine annule certains aspects comportementaux du syndrome du X fragile, qui sont similaires à ceux de l’autisme », explique Ilse Gantois, biochimiste à l’Université McGill, qui est l’une des coauteures de l’étude publiée récemment dans la revue Nature Medicine. « Il y a aussi une amélioration des connexions entre neurones. Une petite étude l’an dernier avait déjà montré que ce médicament peut franchir la barrière entre le sang et le cerveau, parce qu’elle avait observé une amélioration de la mémoire chez les patients atteints d’alzheimer. Nous confirmons que la metformine peut franchir cette barrière. » La barrière entre le sang et le cerveau complique le traitement par des médicaments de maladies neurologiques.

Le syndrome du X fragile s’accompagne d’une déficience intellectuelle, mais plus de la moitié des patients ont aussi un diagnostic d’autisme, selon Mme Gantois. Il est 100 fois plus rare que l’autisme : 200 enfants atteints naissent chaque année au Québec.

« Nous sommes en contact avec plusieurs hôpitaux du Québec, du Canada et des États-Unis pour lancer une étude clinique chez l’humain, dit Mme Gantois. Les approbations devraient être facilitées par son utilisation assez répandue pour le contrôle du diabète. Nous allons aussi étudier son impact sur des modèles d’autisme

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/241.xml -

- Catégorie - La Presse.ca

Vous aimerez aussi...

Translate »