Utilise-t-on trop de pesticides?

1. Les pesticides sont-ils nécessaires à tous les coups?

Les pesticides protègent les cultures contre différentes menaces – insectes, mauvaises herbes, maladies, champignons… En minimisant les pertes, ces produits améliorent donc le rendement des récoltes, une préoccupation d’autant plus importante que les revenus des agriculteurs laissent peu de place aux imprévus.

Un pesticide peut être utilisé pour combattre un ennemi déjà présent —on parle alors d’une utilisation « curative », comme dans « guérir »— ou il peut être utilisé de manière « préventive », pour empêcher cet ennemi de s’approcher. Au Québec, les semences enrobées de pesticides —et utilisées donc de manière « préventive »— sont la norme. Selon l’Ordre des agronomes du Québec, en 2015, c’était le cas pour plus de 95% des semences de maïs et de 35 à 50% pour celles de soya.

L’objectif est de prévenir en amont les dommages causés par les insectes ravageurs. Pourtant, dans les faits, seule une minorité de champs devraient être ainsi traités. En effet, les suivis du Réseau d’avertissement phytosanitaire entre 2011 et 2015 ont conclu que moins de 10 % des champs dépistés dépassaient le seuil où le nombre de ravageurs pouvait être problématique.

« C’est un peu comme si on prenait des antibiotiques à l’année

...

La suite...

....

Lien source - http://www.sciencepresse.qc.ca/users/132/rss.xml -

- Catégorie - Agence Science Presse

Vous aimerez aussi...

Translate »